Qu’est-ce qu’une imprimante laser ? : laser couleur et monochrome

imprimante laser

Avant d’utiliser une imprimante laser, il est important de savoir que celle-ci fonctionne avec un toner, à l’opposé d’une imprimante jet d’encre qui utilise des cartouches d’encre. D’ailleurs, il s’agit de l’unique différence à connaitre pour une utilisation lambda, d’une imprimante laser. La présentation de l’encre dans cette dernière est en poudre, contrairement aux autres modèles, qui sont en liquides. Nous allons voir de plus près dans cet article ce qu’est une imprimante laser, ses fonctionnalités, son mode de fonctionnement ainsi que son utilisation.

Présentation de l’imprimante laser couleur et monochrome

Qui dit imprimante laser monochrome dit, une imprimante qui imprime seulement en noir et blanc. Elle ne dispose pas de cartouches couleur telles que le cyan, magenta et jaune, comme c’est le cas avec une imprimante couleur.

D’habitude, le choix des imprimantes laser noir et blanc résulte du prix, mais cela n’enlève en rien son efficacité. Sa principale mission consiste à imprimer des factures et d’autres documents en noir et blanc, dont le but est de réduire la nécessité de remplacer aussi souvent des cartouches et d’autres éléments essentiels, comme les tambours. Un élément des plus couteux sur les imprimantes laser couleur.

L’imprimante laser existe en deux modèles qui offrent soit une impression couleur soit une impression en noir et blanc, à savoir :

  • L’imprimante laser à impression uniquement
  • L’imprimante laser multifonctions (scanner et photocopieuse)

Étant donné que le prix de l’imprimante laser devient accessible à tout le monde, bon nombre de particuliers font appel à son utilisation. L’option imprimante avec les cartouches d’encre ne rend pas beaucoup service aux utilisateurs, car elles reviennent plus chères en consommables. Vous pouvez imprimer en A3, A4 et sous d’autres formats.

Imprimante multifonction laser

Par rapport à une imprimante jet d’encre, l’imprimante multifonction laser est économique, car son coût d’impression est moindre : entre 20 et 30 euros un toner servant à imprimer jusqu’à 2000 pages, tandis que la cartouche d’encre pour une imprimante jet d’encre coute plus de 20 euros pour imprimer environ 300 pages.

Aussi, elle est faite pour une utilisation intensive et pour durer, par opposition à une imprimante jet d’encre, qui a une durée de vie inférieure. Si une imprimante jet d’encre dure entre 2 et 3 ans, la durée de vie d’une imprimante laser serait plus de 6 ans.

La vitesse d’impression des imprimantes suit la norme ISO/IEC 24734, afin d’éviter les abus ou les exagérations de certains fabricants sur les valeurs indiquées sur les imprimantes. Cette vitesse d’impression se traduit en nombre de pages imprimées par minute : une moyenne de 20 à 50, voire plus pour l’imprimante laser et plus de 10 à 12 pour une imprimante à jet d’encre. La vitesse d’impression d’une imprimante laser est ainsi supérieure à celle d’une imprimante à jet d’encre. Si une imprimante vous intéresse, veillez à ce que la mention ISO/IEC 24734, y figure.

Un autre point qui a son importance en matière d’imprimante : la capacité du bac à feuilles, dont plus de 500 feuilles sur une imprimante laser. Sa haute capacité de bac à feuilles protège l’imprimante de la poussière. C’est-à-dire que, l’utilisation intensive des feuilles ou de l’imprimante permet de dépoussiérer le bac.

Un autre avantage de la multifonction laser, est le fait que même si l’imprimante reste des mois sans utilisation, l’encre en poudre reste intact, qui n’est pas le cas de celle des jets d’encre qui finit par sécher au bout d’une inactivitée prolongée.

Le dernier et non le moindre, l’imprimante laser ne fait pas beaucoup de bruit, avec certaines, on n’entend pratiquement pas quand elles impriment.

Fonctionnement de l’imprimante laser

Nous allons maintenant voir les étapes de fonctionnement d’une imprimante laser :

  1. La première étape de l’impression laser consiste à la charge du tambour de l’imprimante, via l’électricité statique. Pour les anciens modèles d’imprimantes laser, le tambour se charge par un câble corona, tandis que pour les modèles actuels d’imprimantes laser, celui-ci se charge par un rouleau de charge primaire. Une fois en marche, le tambour se met en rotation et reçoit la charge sur sa couche supérieure, formée de grenat ou de plastique dédié au stockage d’électricité statique.
  2. La deuxième phase concerne l’écriture de l’imprimante laser. Des informations provenant de la RIP (Raster Image Processor), un traducteur de données qui convertit les codes venant de l’ordinateur connecté à l’imprimante vers le tambour. Ce dernier réceptionne l’information en image électrophotographique latente. En fait, cette image est créée à partir du laser ou des diodes laser, qui se trouve entre le RIP et le tambour et qui prodigue la haute précision dans la retranscription et la projection des données. Celui-ci envoie sur un jeu de miroirs et de lentilles les données, à destination du tambour, jusqu’à ce qu’à l’arrivée d’un faisceau laser inversant la charge électrique présente depuis la charge. Au final, cette charge va créer l’image à imprimer.
  3. L’imprimante continue son fonctionnement et le tambour poursuit son chemin vers le toner, contenant de fines particules de suie ou d’encre destinées à devenir l’agent imprimeur. La partie du tambour dont la charge a été inversée par le faisceau laser attire ces particules, pour composer l’image à transmettre au tambour au moment de la phase d’écriture. Une phase appelée, la phase de développement.
  4. Le papier qui débute son entrée en impression, avec le tambour qui est inondé en surface de particules d’encre et sur la partie à imprimer, accède petit à petit la page à imprimer pour lui transmettre cette partie de l’information. Cette quatrième phase s’agit du transfert ou la phase d’impression.
  5. La feuille désormais imprimée passe dans un coronaire (aussi appelé fuser), une phase permettant la fixation de l’encre sur le papier de manière définitive par une température d’environ 200°C. Cette phase est relative au chauffage, et la fixation de l’encre se fait par une légère pression de manière occurrente sur le papier.
  6. La dernière phase porte sur le nettoyage, aussi l’élément déclencheur de l’impression suivante. L’excès du toner du tambour sera enlevé par une lame de caoutchouc, électriquement neutre, sans changer la charge encore active du tambour. Puisque cette dernière sera cancellée par une lampe à décharge, pour nettoyer l’encre du tambour et vider l’électricité statique.

Utilisation de l’imprimante laser

Dans la majorité des cas, l’imprimante laser sert pour des impressions intensives. En effet, elle est connue pour sa rapidité, mais aussi pour sa vitesse d’impression, à l’inverse du modèle à jet d’encre traditionnel. Pour une utilisation dans le cadre d’une impression régulière au-delà de 1 000 tirages par mois, la technologie laser s’avère nécessaire. Certains modèles vous offrent une capacité qui varie entre 2 000 à 100 000 tirages par mois. Avant d’opter pour l’acquisition d’une imprimante, le premier critère à mettre en compte serait le volume d’impression dont vous risquez d’avoir besoin, suivra ensuite la qualité et la résolution.

 

 

 

Laisser un commentaire