Quelles sont les caractéristiques d’une bonne tablette graphique ?

stylet tablette graphique

Avec la multiplication des marques, des modèles et même des types de tablettes graphiques, il est facile de s’y perdre, en particulier pour les novices dans ce domaine. Afin de vous guider dans votre choix, nous avons fait une liste des caractéristiques essentielles qui différencient les meilleures tablettes graphiques (avec ou sans écran) des autres.

Les dimensions de la tablette graphique

En soit, la taille d’une tablette graphique ne la rend pas meilleure qu’une autre. Il faut choisir en fonction de votre utilisation. Si vous souhaitez vous servir de votre tablette en tant que simple alternative à la souris, alors un format A5 ou équivalent est largement suffisant et confortable sans prendre trop de place sur votre bureau. Pour le dessin ou même la retouche photo, en revanche, plus la tablette est grande, plus elle est agréable à utiliser. Il faut donc privilégier le format A4 au minimum, idéalement le format A3 pour une tablette sans écran. Pour une tablette avec écran, préférez un format de 13 pouces minimum. Attention cependant, plus une tablette est grande, plus elle est lourde et encombrante. Il faut donc prendre cette notion en compte, en particulier pour les tablettes avec display (écran intégré), si vous souhaitez la transporter régulièrement. Il est également important de noter que la taille de la tablette n’est pas égale à la taille de la surface de travail. Pour un gain de place et de poids, privilégiez donc les tablettes avec le meilleur ratio entre espace de travail et dimensions globales.

Lire aussi  Quels sont les accessoires utiles d'une tablette tactile ?

La précision du stylet

Après la dimension de la tablette, la précision du stylet est le critère principal qui doit vous aiguiller dans le choix de votre tablette graphique. En effet, c’est la qualité de ce dernier qui a le plus d’impact sur la facilité d’utilisation et le niveau de détail que vous arriverez à atteindre sur vos dessins. C’est la qualité du stylet qui fait la différence et vous rapproche d’autant plus de l’expérience du dessin manuel. Il faut donc pour cela s’intéresser aux niveaux de pression supportés par le stylet. En dessous de 4000 niveaux, mieux vaut éviter sauf si votre tablette ne vous sert que d’alternative à la souris. Heureusement, même parmi les tablettes d’entrée de gamme, la plupart des stylets offrent 8192 niveaux de pression, ce qui est idéal pour pratiquer le dessin numérique. Veillez aussi à ce que le stylet accompagnant votre tablette supporte une sensibilité à son inclinaison pour une expérience encore plus proche du dessin manuel.

L’ergonomie de la tablette et du stylet

L’ergonomie d’une bonne tablette graphique, qu’elle soit avec ou sans écran, repose sur plusieurs critères liés à la tablette en elle-même mais aussi au stylet. Pour une tablette sans écran, le poids aura moins d’importance puisque celle-ci est en général utilisée sur un bureau. En revanche, pour une tablette avec écran qui peut être utilisée de manière plus nomade, mieux vaut se tourner vers les plus légères, offrant une surface de travail la plus grande possible par rapport aux dimensions globales du produit. D’autre part, certains éléments comme des bords anti-glisse ou un pied intégré permettant de régler l’inclinaison de la tablette quand celle-ci est posée, sont de gros plus en termes d’ergonomie. Un autre élément important à prendre en compte pour l’ergonomie, ce sont les boutons physiques, autant sur la tablette en elle-même que sur le stylet. En effet, les boutons physiques de la tablette servent à faire gagner du temps en évitant l’utilisation du clavier pour des actions fréquentes telles que copier, coller, couper, enregistrer, zoomer, dézoomer etc… Certaines tablettes vous permettent même de programmer vos propres raccourcis en fonction de votre utilisation. Attention cependant, une surabondance de boutons physiques peut créer de la confusion. Inutile d’avoir beaucoup de boutons si l’on ne parvient pas à se souvenir à quoi ils servent ! Pour un bon équilibre, on recommande entre six et huit boutons physiques. Enfin, le stylet peut aussi offrir quelques boutons physiques. S’il n’est pas nécessaire d’en avoir beaucoup, un bouton remplaçant le clic droit de la souris est presque indispensable, quelle que soit l’utilisation que vous faites de votre tablette.

Lire aussi  Combien coûte une tablette tactile : Samsung, IPad, Microsoft ?

La compatibilité avec les logiciels

Si la compatibilité n’est pas le critère auquel on s’intéresse en premier lorsque l’on veut choisir une tablette graphique — cela ne joue pas, après tout, sur les performances ou la facilité d’utilisation du produit — il reste néanmoins un critère déterminant. En effet, il serait dommage d’acheter une tablette et de se rendre compte en la branchant qu’elle est en fait incompatible avec votre système d’exploitation ou vos logiciels de dessin. Heureusement, la plupart des tablettes sont compatibles avec la plupart des versions des systèmes d’exploitation Mac ou Windows. En revanche, faites particulièrement attention si vous êtes sous Linux ou une version un peu ancienne de Mac OS / Windows. De même, si la plupart des tablettes sans écran sont compatibles avec n’importe quel logiciel (de dessin ou autre), ce n’est pas toujours le cas avec les tablettes display (avec écran intégré) en particulier pour les tablettes d’entrée de gamme. Il est aussi particulièrement important de vérifier la compatibilité si vous n’utilisez pas l’un des logiciels de dessin les plus courants tels Photoshop, Illustrator ou Procreate.

Laisser un commentaire